Close

Mot de la présidente

Chers collègues, chers amis,

Voilà que l’initiative du président français Emmanuel Macron de valoriser le travail des enseignants de et en français dans le monde en instaurant cette Journée internationale du professeur de français fête ses cinq ans aujourd’hui.
Au nom des membres de l’APFB, je remercie le président français d’avoir pensé à cette « armée douce » de professeurs de et en français qui travaillent souvent en toute discrétion au profit de la langue française et des valeurs qu’elle véhicule – l’esprit critique, la démocratie, la tolérance et le respect de la diversité linguistique et culturelle.
Je remercie également tous nos partenaires, le ministère de l’Enseignement et de la Science, l’Institut français de Bulgarie, le CREFECO, le ministère des Affaires étrangères, S. E. madame Zakia el Midaoui, ambassadeur du Maroc et présidente du Groupe des ambassadeurs francophones en personne, les autres ambassades francophones, la FIPF, l’AUF pour leur soutien ou partenariat dans les différentes initiatives que l’APFB a su réaliser ou auxquelles elle a été associée au cours de cette année 2023, marquée par le 30ème anniversaire de l’adhésion de la Bulgarie à l’OIF.
Cette année, le thème proposé par la FIPF pour célébrer la Journée internationale des professeurs de français est « Fières et fiers d’enseigner le français ».
Oui, nous sommes fiers d’enseigner le français, d’élargir les horizons intellectuels, culturels et humains de nos apprenants.
Pour cette cinquième édition de la fête, nous avons décidé de sortir de nos salles de classe et de montrer au public que le professeur de français est peintre, comédien, artiste ! Que le professeur de français est médiateur entre les langues et les cultures, mais également, entre les différentes formes d’art. Que le professeur de français est inspiré par son métier et qu’il inspire ! Mardi, nous avons admiré les œuvres d’art de deux de nos collègues, samedi, nous allons applaudir le talent de ceux parmi nous qui vont monter sur scène.
Chers collègues, si nous excellons dans notre rôle de professeurs de français, cela veut dire que nous avons eu le meilleur exemple de professeurs de français. À tel point que nous avons voulu le suivre. Et si parmi nous, nous comptons tous ces jeunes collègues, nos élèves, nos enfants, cela veut dire que nous avons su donner un bon exemple. Albert Enstein l’avait dit : « L’exemple n’est pas une autre façon d’enseigner, c’est la seule façon d’enseigner ».
Bonne fête, chers collègues !

Vyara Lyubenova,
Présidente de l’APFB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site Login




Lost your password?

(close)