Close

Projet de dialogue culturel Bulgarie-Maroc

Le 2 octobre 2020, à la résidence de Son Excellence, Zakia el Midaoui, ambassadeur du Maroc en Bulgarie, a été présenté le produit final du projet de dialogue culturel et éducatif entre nos deux pays – la Bulgarie et le Maroc. À l’événement ont assisté madame Maria Ilieva, représentante de la délégation des députés francophones à l’Assemblée Nationale, Son Excellence Florence Robin, ambassadrice de France en Bulgarie, madame Rennie Yotova, déléguée à l’enseignement du français dans le monde, monsieur Georgui Jechev, maître de conférences, docteur, chef du département des études romanes à l’Université de Sofia, madame Gerguina Dvoretska, poète et journaliste francophone, présidente de la fondation « L’Europe et le monde », madame Ekaterina Pavlova, rédacteur en chef du magazine « Spectre diplomatique », des diplomates, des professeurs éminents de français et de littérature, des francophones, des journalistes, des traducteurs et des élèves francophones. La présidente de l’APFB, madame Vyara Lyubenova, a dessiné les grandes lignes du projet au nom de l’Association des professeurs de français et au nom de la directrice et chorégraphe du groupe de danse « Sofistik-Jivo », madame Elina Topalska. Le projet fait partie des événements qui célèbrent du 50ème anniversaire de l’Organisation Internationale de la Francophonie et marque le début des manifestations liées à la célébration pour la deuxième fois de la Journée internationale du professeur de français, instaurée par le président de France, Emmanuel Macron. Le projet a été réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la francophonie. Il est accrédité par la FIPF.

« L’idée de « marier » l’amour de la langue française et celui de l’art scénique pour donner naissance à un beau partenariat et un bel échange entre nos deux cultures est née exactement il y a un an, pendant la participation du groupe de danse « SOFISTIK-JIVO » à la VII-ème édition du festival international du conte et des arts populaires à Zagora, Maroc. Le contact avec la culture marocaine, l’hospitalité des gens, l’amitié spontanée, les impressions et les émotions partagées sont à la base du partenariat fructueux avec la partie marocaine, représentée par Zakaria Zaki, acteur, conteur, cinéaste et président de l’Association « Le vent de la culture et les arts », Mohamed Ouamou, acteur et réalisateur, Abdelaziz Errachidi, écrivain et professeur de langue et littérature arabe, Chama ez Zahrany, présidente du CIOFF Maroc et directrice générale du Festival international de folklore traditionnel d’Agadir et Mouad Ghazi, journaliste, vice-président du CIOFF Maroc et directeur artistique du Festival international de folklore traditionnel d’Agadir.

Le projet était prévu pour le mois de mars, le mois de la francophonie. Malheureusement, la pandémie nous a empêchés de recevoir nos partenaires marocains et de réaliser les activités que nous avions prévues. Madame Lyubenova a cité un proverbe arabe dit : « Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse ». Dans l’impossibilité de réaliser le projet en présentiel, ses auteurs l’ont transformé en projet de confinement.

Dans sa partie linguistique et éducative, durant l’enseignement à distance, des élèves du lycée de langue française « Alphonse de Lamartine » de Sofia ont travaillé sur un conte traditionnel marocain raconté par les deux artistes Zakaria Zaki et Mohamed Ouamou (Midou) et sur la nouvelle « Douleurs de sable » du jeune écrivain et professeur marocain Abdelaziz Errachidi. Inspirés par le texte, ils ont fait de la lecture artistique, ont écrit des textes créatifs, ont dessiné. Des élèves de l’École 35 de Sofia ont aussi rejoint le projet pendant leurs cours de français à distance.

De leur part, les jeunes danseuses de « Sofistik-Jivo », inspirées par le texte de la nouvelle « Douleurs de sable », ont préparé une danse marocaine, ont créé des costumes et des décors et réalisé une vidéo avec leur production.

Au début de son discours, madame Lyubenova a remercié Son Excellence Zakia el Midaoui pour son aimable accueil et sa générosité, l’Organisation internationale de la francophonie pour son soutien, tous les partenaires du projet et le public.

La soirée a commencé par une session-photo, suivie de l’ouverture officielle, d’un défilé de costumes marocains présentés par les jeunes filles du groupe de danse « Sofistik-Jivo » et d’un mini-spectacle pendant lequel des élèves du lycée « Alphonse de Lamartine de Sofia », habillées en caftans, ont fait une lecture poétique en français et en bulgare des extraits de la nouvelle « Douleur de sables » et les danseuses du groupe de danse « Sofistik-Jivo » ont présenté une danse orientale émouvante.

La soirée a fini par une généreuse dégustation de spécialités culinaires marocaines et des conversations amicales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site Login




Lost your password?

(close)
%d blogueurs aiment cette page :